Développement durable : Ouragans – Soupapes de sécurité

hurricane soupape papin

Nations Unies – Sommet sur le climat 2019
Développement durable : Ouragans – Soupapes de sécurité

Une partie de la physique est curieusement restée dans l’ombre. On la découvre quand une énorme quantité d’énergie doit être rapidement dissipée. Les circonstances sont peu nombreuses, mais elles sont cruciales pour l’environnement : soupapes de régulation, soupapes de sécurité, ouragans, etc.

Il existe des analogies entre les phénomènes physiques qui se manifestent dans les soupapes de sécurité et de régulation des centrales nucléaires en particulier, et ceux qui surviennent dans les ouragans. Dans les deux cas, les écoulements pénètrent dans des zones chaotiques dans lesquelles de nouvelles structures ordonnées émergent. C’est ainsi qu’une tempête tropicale devient un ouragan, c’est-à-dire une immense centrale thermique solaire mobile sur la surface de l’océan.

Les recherches effectuées sur le comportement des soupapes ont conduit à des améliorations notables en introduisant un nouveau concept en physique : le principe de pire action. L’application de ce principe, au nom sans équivoque, permet d’introduire un grand désordre dans le monde moléculaire afin d’éviter le chaos dans notre monde macroscopique. Il s’oppose frontalement au principe de moindre action de la mécanique classique, d’où son nom. Les résultats spectaculaires obtenus ont conduit des industriels à utiliser ce principe rapidement.

La recrudescence d’accidents de soupapes relevés par les organes de presse, dont certains sont consignés dans un site web en référence, ont conduit à proposer, en 2013, à M. Jimmy Carter, spécialiste en physique nucléaire dans l’US NAVY et ancien président des USA, une nouvelle explication de l’accident de Three Mile Island, le pire accident civil sur le sol des États-Unis, dans une lettre ouverte. Sa réponse jointe fut claire.

L’ouragan agit comme une soupape libérant l’énergie calorifique accumulée sous les tropiques pendant la saison chaude. Les travaux précédents sur les soupapes permettent aujourd’hui de proposer une description approfondie des ouragans, basée sur les principes de la thermodynamique et la théorie du chaos. Dès lors, on peut présenter une ébauche de solution pour calmer ces ouragans afin de les rétrograder en tempête tropicale, beaucoup moins agressive, et plus utile pour l’équilibre thermique de notre planète. Il semble possible, au prix d’un effort technologique conséquent et nécessaire, de déstabiliser ces ouragans magnifiques que la nature construit en mer, sous nos yeux ; magnifiques mais nuisibles pour le genre humain.

 

Dr. Michel Pluviose

P.J : An Open Letter to Jimmy Carter, Former President of the United States of America
« A Positive Lesson from the Accident at Three Mile Island »

Références :
Pour les soupapes de contrôle et de sécurité, voir : https://www.physics3worlds.com

Pour les cyclones tropicaux (ouragans, typhons), voir : https://www.hurricane-physics.com

 

Accéder à la page en cliquant sur l’image

l'ouragan vu depuis l'énergétique

Laisser un commentaire

logo hurricane physics applications énergétique michel pluviose
Michel Pluviose
Michel Pluviose est professeur honoraire du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) et a été titulaire de la chaire de turbomachines. Auparavant, il a été directeur du laboratoire de l’Association technique pour les turbomachines et les turbines à gaz (ATTAG).

Derniers articles