Comment une tempête tropicale devient-elle un ouragan ?

Histogramme ouragan Florence 2018

Histogramme de l’ouragan Florence 2018

Prenons l’exemple de l’ouragan Florence (du 30 août au 14 septembre 2018).
L’évolution de la vitesse moyenne estimée du vent permet de classifier les phénomènes météorologiques sur l’océan en dépression tropicale, tempête tropicale et ouragan (cyclone tropical). L’échelle de référence de Saffir-Simpson est utilisée pour les hiérarchiser.
La courbe jointe ne révèle pas d’anomalie lors du passage d’une tempête tropicale à un ouragan.
Or, les images satellites en particulier montrent une modification notable lorsqu’un ouragan se forme avec l’apparition d’un œil. Le système est beaucoup plus ordonné et beaucoup plus dangereux, car l’ouragan est un moteur thermique mobile sur l’océan qui est muni d’une énorme puissance motrice.
L’objectif de ce blog est de tenter d’éclaircir cette contradiction. Que se passe-t-il lorsqu’une tempête tropicale est transformée en ouragan ? Quelles sont les influences relatives des divers paramètres sur l’apparition d’un ouragan et sur sa rétrogradation en tempête tropicale ?
Enfin, on remarque que l’ouragan Florence, de lui-même, peut se déclasser en tempête tropicale. Même s’il se réactive ensuite, on doit noter dans ce comportement, partagé par un certain nombre d’autres ouragans, des aspects encourageants à élucider.

Laisser un commentaire

logo hurricane physics applications énergétique michel pluviose
Michel Pluviose
Michel Pluviose est professeur honoraire du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) et a été titulaire de la chaire de turbomachines. Auparavant, il a été directeur du laboratoire de l’Association technique pour les turbomachines et les turbines à gaz (ATTAG).

Derniers articles